Retour en haut
Accueil > Voir/Faire > Le patrimoine insolite

Le patrimoine insolite

Site emblématique du Thouarsais, la Réserve Naturelle Nationale du Toarcien présente un intérêt historique et scientifique de référence internationale pour les géologues.

Réserve Naturelle Nationale du Toarcien
La Réserve Naturelle Nationale du Toarcien se compose de deux anciennes carrières à ciel ouvert. D'intérêt historique fondamental à l'échelle internationale, elle assure la conservation du stratotype du Toarcien et permet l'observation de trois étages successifs du Jurassique .

Visite guidée toute l'année. L'accès libre à cet espace est réglementé. Pour la réservation des clés contacter la Maison du Thouarsais - Office de Tourisme au 05 49 66 17 65
LE PATRIMOINE NÉOLITHIQUE

Le Thouarsais est, en Deux-Sèvres, la région qui concentre le plus grand nombre de mégalithes : on y recense dix-neuf dolmens dont quatre sont classés ou inscrits au titre des monuments historiques.

Mégalithes de Monpalais
La plus vaste nécropole du Thouarsais, abritant sept dolmens dont l'un conserve son tumulus de couverture. Inscrites à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Accès : route de Praillon à Monpalais, voie communale n°5.

Mégalithes Pierres à Pineau
Isolé dans un bois au sud du bourg de Noizé, ce monument mégalithique témoigne d'une occupation très ancienne du site. Classé aux Monuments Historiques. Accès : direction Irais, rue des Dolmens.

Dolmens de Puyraveau
Ensemble de deux dolmens isolés à l'ouest de la commune, l'un des plus importants sites de Mégalithes du Thouarsais. Classés aux Monuments Historiques. Accès : chemin rural de Puyraveau à Launay.
LES PIGEONNIERS

Constructions singulières du patrimoine rural, les pigeonniers sont des édifices hors du commun en Thouarsais

Pigeonnier souterrain
Classé monument historique, ce pigeonnier troglodyte unique en Poitou Charentes se trouve à une dizaine de mètres sous terre. Sa tour est percée de 1875 boulins rectangulaires. Son histoire est entourée d'interrogations mais il aurait été creusé au VIIe siècle.

Visite uniquement sur rendez-vous



Parmi les pigeonniers encore visibles en Thouarsais, on dénombre également ceux de Vrines et de Ligron.


  Le pigeonnier de Vrines
Construit en moellon selon un plan circulaire, il marque l'angle de la propriété.
Sa toiture conique, couverte d'ardoise, accueille une lucarne à fronton triangulaire servant de grille d'envol.
L'élévation du mur est couronnée d'une corniche jouant le rôle de randière, pour limiter l'intrusion des nuisibles grimpants.
Plus d'infos : Visible depuis la voie publique toute l'année au 19 rue de Pompois - Vrines - 79100 SAINTE RADEGONDE


  Le pigeonnier de Ligron
Construit selon un plan carré,son rez-de-chaussée servait de porche d'entrée.
Les trous des boulins sont relégués dans une salle au premier étage.
Plus d'infos : Les ruines du pigeonnier sont visibles depuis la voie publique toute l'année rue des Colombierss - Ligron - 79100 SAINTE RADEGONDE


LES SOURCES PÉTRIFIANTES
LES LAVOIRS
LES FOURS À CHAUX
LES BUNKERS

En 1939, un camp d'entrainement destiné aux troupes polonaises est implanté en Thouarsais. Il est à la fois camp de base pour les unités déportées en Gâtine et dépôt de guerre. Ce camp offrait toutes les prestations logistiques nécessaires à la formation, l'armement, l'hygiène et la vie de deux divisions. De petits bunkers, postes d'observation, sont édifiés à proximité du camp de tir, aménagé dans la plaine entre Noizé et Saint Jouin de Marnes. Quatre sont actuellement visibles depuis la route départemente 64 dont deux, présnetant les mêmes caractéristiques, se situent en Thouarsais (Brie et Bilazais). 
Cette petite construction défensive en béton armé, de plan carré, mesure environ 3mètre de côté et présente une porte rectangulaire
Ce type de contruction militaire, vestige de la Seconde Guerre Mondiale, est rare en Thouarsais.